Le cofomdateur du Dada, Marcel Janco

Marcel Janco

D’origine roumaine, Marcel Janco, peintre et architecte de formation, est l’un des fondateurs et une des figures de proue de Dada.

C’est en 1916 que Janco, en compagnie d’amis parmi lesquels Jean Arp, Albert Giacometti, Tristan Tzara, Hugo Ball, Richard Huelsenbeck et Sophie Taeuber, qu’il fonde Dada, au Cabaret Voltaire. En 1919, il produit une série de masques, exposés au Cabaret Voltaire, utilisés pour des spectacles spontanés. Ces œuvres grotesques, aux traits exagérés, ouvrent le chemin au théâtre d’inspiration Dada, et sont prisées particulièrement par Ball, pour l’effet choc qu’ils produisent à première vue. La réputation de ces masques traversera l’océan, allant jusqu’à inspirer le peintre mexicain Germán Cueto, quelques décennies plus tard.

Janco déplore le goût pour la destruction et le scandale de son ami Tristan Tzara.

Une grande part de l’œuvre de Janco aura été d’illustrer les manifestes, publications et le matériel promotionnel de Dada : fidèle ami de Tristan Tzara jusqu’à la fin de sa vie, il produit, pour ses manifestes, de nombreuses gravures sur bois qui serviront de visuels. Malgré son amitié avec Tzara, Janco ne manque pas de marquer ses désaccords avec celui-ci. Il s’oppose au nihilisme constant de celui-ci, et supporte plutôt Ball dans sa philosophie de l’Art pour l’Art. Autant Janco et Tzara s’entendent sur la nécessité de Dada pour recréer le monde détruit par la guerre, autant Janco déplore le goût pour la destruction et le scandale de son ami.

Il finira par suivre la voie de son collègue des premiers temps, Jean Arp, dans les visées socialistes de l’esthétique constructiviste. En 1919, il forme avec Arp et Albert Giacometti (sculpteur et peintre) le groupe Artistes Radicaux, à la vision politique avouée, très loin de l’esprit antipolitique dadaïste.

Livre sur le dada

Marcel Janco

Marcel Janco

L'artiste Marcel Janco se souvient de Dada